Des mots qui font rêver

Sans contredit, Tuango ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui sans les efforts soutenus de notre équipe de rédaction. Vu la quantité d’offres publiées sur tuango.ca à tous les jours, il peut être surprenant d’apprendre qu’une si petite équipe composée rien que de cinq rédactrices débordantes de créativité soient responsables d’écrire la description de toutes nos offres. Saviez-vous qu’elles écrivent en moyenne 3 offres par jour – en anglais et en français – à tous les jours? Cela fait 15 nouvelles offres préparées quotidiennement!

Mais comment font-elles pour travailler et re-travailler autant de texte sans se répéter, sans reprendre les mêmes formules utilisées un nombre incalculable de fois?

Voici un extrait d’une entrevue informelle sur un coin de bureau avec Christine Lacaze, rédactrice chez Tuango, suite à une mini-formation offerte par Tuango sur l’influence des mots (présentée par Bruno Hug, expert en référencement SEO) :

Qu’as-tu le plus retenu de cette mini-formation?

J’aimais beaucoup l’idée de jouer avec les mots pour susciter des émotions, des émotions qui se transforment en action. La présentation a servi à me rappeler qu’il est possible de transformer une phrase tout en gardant l’idée, mais en faisant davantage rêver. Il n’y rien de nouveau à ça, surtout avec toute mon expérience en marketing, mais ça permet de stimuler le côté créatif que j’oublie parfois et à me motiver à écrire plus.

Un point avait été soulevé durant la formation à propos de la manipulation par la publicité. Penses-tu que ton travail quotidien pourrait être qualifié de manipulation?

Faire rêver les gens, stimuler leur imagination et cibler leurs émotions dans une description d’offre, est-ce de la manipulation? En tout cas, ce n’est pas mensonger. Les mots évoquent des émotions différentes pour différentes personnes. Personne n’est obligée d’acheter. Je vois ça comme des suggestions que nous faisons aux gens. Un vol en parapente? Je ne penserais pas nécessairement à acheter une telle offre dans l’immédiat, mais l’idée est dans ma tête si jamais je voulais me prévoir une sortie hors de l’ordinaire.

Quelle est ta plus grande difficulté au jour le jour?

Il arrive parfois que nous n’ayons pas assez d’informations à propos d’un commerçant. Après tout, nous ne sommes pas sur le terrain pour bien connaître les établissements mis en valeur sur notre site. L’information nous est relayée. Il est donc très difficile de savoir où peser nos mots, de savoir ce que les membres Tuango vont vivre une fois sur place, à moins d’y avoir déjà été nous-mêmes. Est-ce que nous représentons bien l’image de la compagnie? Et là nous retrouvons le danger du mensonge ou des descriptions banales trop généralisées.

Nous espérons que vous avez aimé ce petit survol de l’univers d’une rédactrice Tuango.  Si vous pouviez poser une question aux rédactrices, que demanderiez-vous?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s